Il existe des entreprises et des entrepreneurs pour qui tout réussit. Spécialisée dans le tournage du bois industriel commercial et résidentiel, l'entreprise de Claude Goyette est de ce nombre. En effet, depuis ses tout débuts, Ébénisterie Claude Goyette a connu une progression constante, ce qui lui a valu la reconnaissance de ses pairs et la fidélité de ses clients.

Des débuts prometteurs
En 1986 Claude Goyette, fort d'une expérience de dix ans dans le domaine, décide de démarrer sa propre entreprise. Dès le début il s'installe au 813, boul. de l'Industrie à Saint-Paul, alors locataire de l'édifice, il s’en porte acquéreur huit mois plus tard. À ses débuts, Claude Goyette travaille avec un seul employé, de plus Francine Chevrette, son épouse, se charge des tâches administratives. Rapidement, il pense à l'expansion. En 1988, après seulement deux ans, il investit 250 000 $ pour agrandir et acheter de l'équipement, créant ainsi quatre nouveaux emplois.

De cette année 1988, Claude Goyette se souviendra toute sa vie. La même année son entreprise se voit décerner successivement le prix "Promoteur-artisan de la Corporation de développement économique de la région de Joliette, un trophée "Excelsior" de la Chambre de Commerce du Grand Joliette, le premier prix "Audace", le prix "Mérite" de la Banque fédérale de développement, une mention de félicitations du ministre de l'Industrie et du Commerce, M. Daniel Johnson, une mention de reconnaissance de la Caisse populaire de Notre-Dame-des-Prairies, de même que de la municipalité de Saint-Paul. Si la conjoncture économique n'est pas étrangère au succès de l'entreprise de Claude Goyette, c'est surtout la qualité de ses produits qui en a fait la renommée.

En 1993, il se voyait remettre une mention de reconnaissance pour la Qualité totale de son entreprise par le premier ministre du Québec M. Robert Bourassa.
 

Une entreprise à la fine pointe de la technologie

Grâce aux succès que connaît son entreprise en cette fin de décennie 1980, en 1990 Claude Goyette investit de nouveau . Les travaux serviront principalement à agrandir la salle de montre et rénover les bureaux.

En 1992, un investissement majeur. Encore une fois, ce sont 250 000 $ qui sont investit pour agrandir l'usine et acheter de l'équipement très sophistiqué fabriqué en Allemagne et en Italie. Avec cet investissement, il crée deux nouveaux emplois. Alors qu'a cette époque l'économie ralentissait, certain aurait pensé qu'il était risqué d'investir une telle somme, ce n'est pas de cette façon que Claude Goyette voit les choses, ses carnets de commandes toujours pleins l'entreprise fournit à peine à la demande, il lui fallait agrandir. Toutefois, quand les effets du ralentissement ont commencé à se faire sentir Monsieur Goyette en a profité pour offrir à ses employés des cours de formation afin qu'ils puissent utiliser à leurs pleins potentiels les nouveaux équipements. Déjà informatisé au niveau de la comptabilité depuis 1990, Claude Goyette décide, en 1994, d'informatiser son entreprise au niveau de la production.

L'année 2002 marque le début d'une ère nouvelle, 700 000 $ sont investis dans l'achat de machineries dont deux tours de contrôle numérique pour le tournage du bois industriel, une première en Amérique du Nord. Un nouvel investissement de 250 000 $ en 2003, rendra possible le réaménagement complet de l'usine et de ses équipements permettant ainsi à  Ébénisterie Claude Goyette de demeurer un leader dans l'industrie du tournage du bois.

Depuis 2003, Ebénisterie Claude Goyette a implanté un programme de Production à Valeur Ajoutée(PVA).  Ceci lui permet d'améliorer sa  productivité et d'être plus compétitif.